15 décembre 2010

Quand un journaliste français, grand critique des vins de France, accède au média généraliste (la Télé !)

L’exercice est difficile, il faut convaincre en quelques minutes, le fait d’être là crédibilise, alors ne faire qu’une chose, ne pas dire, ne pas faire, de connerie.

D’abord l’attitude, sénatoriale ! Ensuite le verbe, simple, précis, de l’humilité : « je connais le moindre centimètre carré de ce pays » et enfin l’accord parfait : « la volaille avec un blanc corsé d’Alsace » Patatraque ! La boulette ! La chienlit ! Corsé parce que renforcé à l’alcool, corsé parce qu’épicé, corsé parce qu’il a du corps, corsé car complexe, corsé : fait par un Corse…Ou alors ai-je mal compris, un blanc d’Alsace corset : pour tenir le poulet.

J’arrête là avant que le grand critique me croque.

Posté par jeff carrel à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Quand un journaliste français, grand critique des vins de France, accède au média généraliste (la Télé !)

Nouveau commentaire